Top 10 des gens énervants

Hello tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le relooking du blog est terminé, notamment la page d’accueil, donc je n’ai plus d’excuses pour ne pas écrire régulièrement. Un peu comme quand on a un nouveau bureau, et de nouveaux cahier/un nouvel ordinateurs, on se dit “C’est sûr, maintenant je vais vachement mieux bosser/ finir ce roman de 455 pages que j’ai commencé en CM2 mais auquel il manque 452 pages.” Sauf qu’en vrai, on reste des glandus, et la bonne résolution ne dure que deux jours et demi.

Aujourd’hui, j’avais envie de dire du mal des gens. Un truc que je ne fais ja-mais. Enfin très rarement. A intervalles réguliers. Genre tous les jours. Mais pas quand je dors.

D’une manière générale les gens sont médiocres et décevants, je vous l’accorde. Mais parmi cet océan de médiocrité, certains sont carrément énervants. On jurerait qu’ils se sont donné le mot pour nous pourrir la vie.

1- Les gens qui marchent lentement, à plusieurs, et prennent toute la largeur du trottoir. A ta gauche le mur, à ta droite des voitures en stationnement. Le piège ultime. Et bien sûr ça n’arrive que quand tu es pressé. Dans la même famille, les gens qui restent à gauche dans l’escalator, ceux qui roulent à deux à l’heure quand tu ne peux pas doubler.

2- Les gens qui disent “ça va?” quand tu es en train de pleurer ou, pire, te cogner le petit orteil contre un meuble, ou te retourner un ongle. Les mecs te voient agoniser de douleur ou de tristesse et ils te disent “ça va???”. Le genre de gens qui viennent à ton enterrement te dire que tu as une petite mine, je suppose.

3- Les gens qui te disent “Calme-toi” ou “Ne t’énerve pas” alors que tu es TRES CALME. Sauf que du coup, du moment où ils ont prononcé ces mots, tu n’es plus calme DU TOUT. Rien de tel pour faire péter un câble à quelqu’un.

 

4- Les gens blasés qui ont déjà tout vu tout connu. Il y a quelques années je suis allée à Santorin. On arrive par bateau dans le cratère de l’ancien volcan. Mer bleue fluo, falaise orange, une vue incroyable. Sur le bateau, à côté de moi, des Français “Ouais ben ça ressemble à la Côte d’Azur, quoi”. Quelques jours plus tard, coucher de soleil à Oia, un des plus beaux du monde paraît-il. Et c’est vrai que c’est beau. Derrière nous, on entend “Ouais ben c’est quand même plus joli à La Baule, venez on rentre!”. C’est ça, rentrez chez vous. Et restez-y.

5- Les gens qui sont toujours nickel. Qui ne transpirent pas, n’ont jamais la braguette ouverte, ne se tâchent jamais, sont toujours bien coiffés, n’ont jamais un morceau de salade entre les dents et dont les vêtements ne se froissent jamais. Bref, l’absolu opposé de moi.

6- Les gens qui disent “Oulala, t’as une petite mine, toi” (variante “T’as l’air malade/fatigué”) alors qu’en vous regardant dans la glace ce matin vous vous êtes félicité(e) de votre teint frais, façon Candy, princesse des collines. Après une telle remarque, vous avez l’impression d’être un figurant dans la nuit des morts vivants.

7- Les gens qui aiment la précision. Et te reprennent sans cesse. “Je me souviens des vacances au Cap Ferret, c’était il y a 15 ans…” “- Non, 17.” “… OK… et nous étions dans un village à une vingtaine de bornes de la plage…” “- Non, 14 km.” “… OK… et on écoutait sans cesse ce tube qui était en tête du hit parade” “- Ah non, techniquement il n’a jamais dépassé la deuxième place dans les charts” “OK MAIS VA MOURIR DANS UN FEU CONNARD ON S’EN FOUT ÇA CHANGE RIEN A L’HISTOIRE PUTAIN!”

8- Les gens qui disent “Les gens comme toi”. “Non mais tu verras le pilates ça fait un bien fou, surtout pour les gens comme toi.” (= les gros) “Je suis allée dans un resto génial, bon alors c’est sûr que là-bas c’est une clientèle un peu différente de ce que tu connais, il n’y a pas vraiment de gens comme toi” (= les ploucs). Etrangement “les gens comme toi” ne veut jamais dire les êtres intelligemment supérieurs, les esprits brillants, ou les grosses bombasses. Je ne parle même pas des cas où les gens comme toi = les célibataires. Mais ça j’en ai déjà parlé ici.

9- Les gens qui essaient de doubler dans la queue à la Poste ou ailleurs. Genre ils sont plus pressés que toi, genre ils sont vachement plus malins que toi, et ils vont faire ça discrètement, tu ne vas pas t’en rendre compte. Sauf que bien sûr on les voit arriver à 10 kilomètres, et là il y a 2 options: faire un scandale et prendre le rôle de la relou, ou laisser pisser et admettre sa faiblesse face à cette jungle qu’est la vie moderne. Perso, j’opte pour une 3ème option: lancer un regard assassin en espérant que ça suffira (spoiler: ça ne suffit pas).

10- Les gens qui font des tops 10 parce que ça fait un chiffre rond, mais qui n’ont que 9 idées.
En vrai, j’en ai trop (les gens qui ne retirent pas leur sac à dos dans les transports bondés, les gens qui te spoilent les séries, les gens qui mâchent leur chewing-gum bruyamment, les gens qui disent “sincèrement, honnêtement, en toute transparence” beaucoup trop souvent pour que ce soit sincère, les gens qui te piquent des frites au resto après avoir commandé de la salade verte, etc…)

A vous de compléter la liste, je suis sûre que j’en ai oublié plein!