Un week-end à Palma de Majorque

L’an dernier, je vous faisais un petit retour sur mes vacances à Lisbonne.

Cette année je ne pensais pas forcément vous faire d’article sur ma destination. En effet, je suis partie dans les Baléares à Palma de Majorque.

Honnêtement, je pensais ne pas avoir grand chose à vous faire decouvrir là bas, à part les plages. J’y étais allée pour le farniente, et finalement belle découverte, il s’avère que la capitale de l’île de Majorque a un patrimoine culturel et une histoire plutôt riche.

Le centre ville de Palma mérite vraiment le coup d’œil.

Ses ruelles tout d’abord, typiques du sud aux couleurs chaudes et dans lesquelles on flâne en profitant de l’ombre.
Car il fait chaud à Palma, mais cela reste supportable, même en aout car la ville est en bord de mer et que l’air circule. Et les points d’eaux ne manquent pas qu’il s’agisse des fontaines sur les places ou de la grande étendue d’eau dans le Pac de la Mar au pied de la cathédrale et du Palais royal, avec son jet d’eau qui fait penser à Genève.

Le monument le plus connu de Palma est sa cathédrale, imposant monument en bord de mer de plus de 100 mètres de long au dessus des fortifications de la ville. Ce bâtiment du XIIIème siècle se distingue par ses nombreuses rosaces et son choeur, redécoré par le célèbre architecte Gaudi.

Le Palais Royal de l’Almudaina, situé juste à côté de la cathédrale, se visite aussi même si des bureaux de l’administration espagnole occupent une partie du bâtiment et qu’il demeure une des résidences du roi d’Espagne. C’est un ancien château arabe devenu la résidence des monarque de Majorque au XIIIème siècle. La vue sur la mer depuis sa terrasse vaut le détour.

À voir également de nombreuses autres églises (dont l’église Sant Fransesc (à Majorque, la langue principale est le catalan) et son cloître, Santa Eulalia et sa vue sur la ville), mais aussi les bains arabes, derniers vestiges de l’occupation de l’île par les Maures. Et au détour des rues vous pourrez apercevoir de jolies cours intérieures ombragées et végétalisées, les patios majorquins.

Et il s’avère que le peintre Joan Miró, bien que Barcelonais de naissance, a passé une partie de sa vie ici et y avait un atelier. Aujourd’hui une fondation a son nom et celui de sa femme (la Fondation Pilar et Joan Miró) expose une partie de ses œuvres peintures et sculptures, dans un bâtiment qui a lui seul vaut la visite. La fondation n’est pas en centre ville mais accessible facilement en bus (1,50€ le ticket).

Et puis bien sûr il y a la plage. Alors on ne va pas se mentir vous ne serez pas tout seuls sur le sable, le lieu est hyper touristique. En revanche l’eau y est très propre et très chaude, donc vous aurez bien mérité votre baignade après une journée de tourisme! Les plages ne sont pas en centre ville, mais en général desservies par les lignes de bus. En général, les hôtels sont plutôt près des plages et on prend le bus pour aller faire les visites en ville.

Voilà un aperçu rapide des belles surprises que nous réserve Palma de Majorque.

Vous connaissiez cette ville?

Et vous votre été? Ça a plutôt été doigts de pieds en éventails, visites culturelles, ou les deux?


Un week-end à Lisbonne

J’inaugure cette nouvelle rubrique Voyage sur ce blog. Je ne pars pas souvent, ni très loin, mais en préparant mon voyage à Lisbonne, je me suis aperçue que les billets de blog des autres m’avaient été très utiles, donc après tout, autant partager aussi mes coups de coeur. Si vous connaissez aussi Lisbonne, n’hésitez pas à rajouter vos bons plans en commentaires!