Faut-il fêter Halloween?

Faut-il fêter Halloween?

Hello!

J’espère que ça va en ce début d’automne et à quelques jours du changement d’heure. Aujourd’hui je voudrais parler citrouilles, sorcières, et bonbons. Oui, Halloween, c’est dans une semaine tout pile.

Ah mais non moi je fête pas Halloween, c’est une fête commerciale gnagnagna.”

Cette phrase, moi-même je la prononçais les années où j’avais la flemme de sortir un 31 octobre au soir.

Une année, j’étais tranquillement en train de glander chez moi lire l’intégrale d’Emile Durkheim, quand on a sonné à la porte. C’était Halloween, je ne le savais pas, et des enfants déguisés m’ont sorti le fameux “Des bonbons ou une farce?”. Sauf que j’étais au régime, je n’avais pas un seul truc sucré sympa chez moi, de peur de le boulotter, donc j’étais grave en galère. Le truc qui s’approchait le plus d’un bonbon, c’était des pommes. Quand je les ai apportées aux gamins j’ai réussi à faire chialer le plus petit d’entre eux.
Du coup, l’an suivant j’étais au taquet, j’avais fait du stock de Haribo et Chupa Chups. J’ai attendu toute la soirée, et personne n’a sonné. J’ai pris au moins 3 kilos avec ces conneries.
Depuis, c’est un principe, je sors pour Halloween. Comme ça, pas de dilemme.

Il y aura toujours quelqu’un pour dire que c’est une fête de l’empire impérialiste américain, et quelqu’un d’autre pour dire que pas du tout c’est une fête celte ancestrale. En vrai, le seul mot qu’il faut retenir c’est fête. Le reste on s’en bat les couettes.
Et s’il te faut vraiment des raisons pour fêter Halloween, voici les plus évidentes:

  • se déguiser c’est l’occasion de recycler des fringues/bijoux immettables/ridicules
  • on peut s’empiffrer de bonbons sans être jugée (notamment lors du passage en caisse au supermarché “c’est pour les enfants du voisinage“)
  • fête = consommation massive d’alcool socialement acceptée
  • le lendemain c’est férié = fenêtre de tir pour une gueule de bois
  • et puis, depuis quand il faut des prétextes pour faire la fête?

Je ne parle même pas de celles qui ont des enfants et qui sont déjà en train de sculpter leur citrouille familiale ou de mettre la touche finale au déguisement du petit dernier.

Tiens, d’ailleurs tu sais sculpter une citrouille?
Moi non plus, mais pour celles que ça intéresse voici un tuto (ouais je partage des vidéos de Prima je suis une punk, j’ai peur de rien. La semaine prochaine je partage le compte Pinterest de Phildar et les tweets de Modes & Travaux, rien à foutre).

Si tu n’es pas très adroite un couteau à la main et que tu n’as pas envie de finir aux urgences, mais que tu veux quand même mettre la main à la pâte, ou impressionner tes invités avec un gâteau de circonstance, je te conseille la pumpkin pie, dont la recette est ici.

pumpkin-pie4

Et si je t’ai convaincue de l’intérêt de sortir et que tu n’as pas d’idée de déguisement, mets des fringues noires et suis le tuto maquillage suivant, tu verras c’est facile, si tu n’as pas les produits exacts, tu as forcément des équivalents qui peuvent faire l’affaire chez toi!

Bon, et si vraiment tu ne veux pas fêter Halloween, ou que tu n’as pas d’amis pour t’accompagner, et que tu veux juste rester chez toi lire au chaud, je te conseille Le Crime d’Halloween d’Agatha Christie. Ce n’est pas le meilleur de ses livres, ni le plus connu, mais c’est une enquête d’Hercule Poirot, donc ça reste un polar de bon niveau, idéal pour une soirée au chaud.

Allez, je te laisse, n’hésite pas à me dire si tu vas fêter Halloween ou pas, si tu vas te déguiser en Marylin ou en Télétubbie, ou si tu vas picoler du jus de citrouille comme à Poudlard.

img_7938

Ecrire un commentaire